Finances publiques, la crédibilité est la clé

By | 21 octobre 2021

Dès le début de la pandémie de COVID-19, les gouvernements ont accordé un soutien fiscal massif qui a sauvé des vies et des emplois. En conséquence, la dette publique a atteint un sommet historique, même si elle devrait légèrement diminuer au cours des prochaines années . Ces développements soulèvent des questions sur la façon dont la dette peut atteindre un niveau élevé sans être perturbatrice.

Faire face à l’urgence sanitaire reste crucial, en particulier dans les pays où la pandémie n’est pas encore sous contrôle, et le soutien budgétaire sera inestimable jusqu’à ce que la reprise soit sur des bases solides. Le moment approprié pour commencer à réduire les déficits et la dette dépendra des conditions propres à chaque pays.

Mais les gouvernements doivent également tenir compte des risques budgétaires et de la vulnérabilité aux crises futures. Heureusement, les taux d’intérêt ont été très bas dans le monde. Mais rien ne garantit que cela durera.

Une plus grande prévisibilité

Notre nouveau Fiscal Monitor soutient que s’engager en faveur de finances publiques saines, avec un ensemble crédible de règles et d’institutions pour guider la politique budgétaire, peut faciliter les décisions de politique budgétaire dans la conjoncture actuelle. Lorsque les prêteurs croient que les gouvernements sont fiscalement responsables, ils permettent aux pays de financer leurs déficits plus facilement et à moindre coût. Cela fait gagner du temps et rend la stabilisation de la dette moins douloureuse. 

Par exemple, lorsque les plans budgétaires sont crédibles (tels que mesurés par la proximité des projections des prévisionnistes professionnels par rapport aux annonces officielles), les coûts d’emprunt peuvent chuter temporairement jusqu’à 40 points de base. Et même pour les gouvernements qui n’empruntent pas sur les marchés, la crédibilité budgétaire peut attirer les investissements privés et favoriser la stabilité macroéconomique.

Les gouvernements peuvent signaler leur engagement en faveur de la viabilité budgétaire tout en faisant face à la crise actuelle de diverses manières, par exemple en entreprenant des réformes budgétaires structurelles (par exemple, une réforme des subventions ou des retraites) ou en adoptant des règles budgétaires et en créant des institutions visant à promouvoir la prudence budgétaire.

Augmentation de la dette non désirée

Lorsque les gouvernements conçoivent et mettent en place des règles et des institutions budgétaires, ils doivent s’efforcer de prendre en compte tous les risques pour les finances publiques. La dette augmente parfois au-delà de ce qui est prévu dans le scénario de référence. Ces sauts se situent généralement entre 12 et 16 % du PIB à des horizons de projection de cinq ans, selon nos recherches. 

Ces chocs négatifs sous-tendent une croissance décevante du PIB à moyen terme et d’autres moteurs de la dette, notamment le sauvetage d’entreprises et la dépréciation du taux de change. De nombreux pays sont désormais confrontés à des risques budgétaires accrus en raison de prêts record, de garanties et d’autres mesures prises pour protéger les entreprises et les emplois des retombées de COVID-19.

De tels chocs exercent une pression sur les institutions telles que les règles budgétaires, qui doivent être flexibles pour permettre des déficits plus importants en cas de besoin. Des stratégies d’atténuation des risques bien conçues, telles que des restrictions sur l’éligibilité des prêts ou des limites sur la taille et l’échéance des prêts, peuvent réduire ces risques ou limiter les coûts budgétaires s’ils se matérialisent. Mais ces cadres doivent également garantir une réduction constante de la dette dans les périodes fastes, afin que le soutien budgétaire puisse être à nouveau déployé à l’avenir .

Finances publiques : pourquoi la stabilité c’est la clé

Règles et institutions budgétaires

Un ensemble solide de règles et d’institutions budgétaires devrait viser à atteindre trois objectifs primordiaux : la durabilité ; stabilisation économique; et, pour les règles fiscales en particulier, la simplicité. Cependant, il est difficile d’atteindre les trois objectifs à la fois.

Bien que des règles numériques simples puissent parfois être rigides, nous montrons qu’elles favorisent la prudence budgétaire. Par exemple, les pays qui suivent les règles d’endettement parviennent généralement à inverser des hausses de la dette de 15 % du PIB en 10 ans environ en l’absence de nouveaux chocs, ce qui est beaucoup plus rapide que les pays qui ne respectent pas les règles d’endettement. 

Les règles numériques ne doivent pas nécessairement reposer uniquement sur la dette : d’autres indicateurs, tels que la facture d’intérêts ou la valeur nette du gouvernement, peuvent compléter les indicateurs traditionnels de dette et de déficit. Les règles procédurales offrent plus de flexibilité que les règles budgétaires chiffrées, mais il peut être plus difficile pour les gouvernements de communiquer et de contrôler la conformité sans objectifs chiffrés, en particulier en l’absence d’institutions budgétaires solides.

Notre recherche montre que l’engagement d’un pays envers la discipline budgétaire et une communication claire des priorités politiques, soutenues par la transparence des dépenses et des revenus du gouvernement, porte ses fruits. De nombreux pays ont suspendu leurs règles budgétaires en 2020 afin d’augmenter à juste titre les dépenses de santé et les dépenses sociales pour faire face à la pandémie. 

Des règles et des institutions budgétaires solides, soutenues par une communication claire et une transparence fiscale, renforcent la crédibilité. Cela, à son tour, améliore l’accès au crédit et garantit une plus grande marge de manœuvre en temps de crise. En fin de compte, les cadres budgétaires ne sont efficaces que s’ils bénéficient d’un soutien politique suffisant. Néanmoins, ils aident à orienter les discussions et peuvent ainsi aider à atteindre un consensus politique sur des politiques budgétaires crédibles.

Article source : When It Comes to Public Finances, Credibility Is Key

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.