Pourquoi il faut renouveler le logiciel de l’exportation française

By | 16 février 2021

Entre 2000 et 2019 le monde a connu une forte croissance au cours de laquelle le PIB mondial et les échanges internationaux ont été multipliés par deux ; au cours de cette période, le coeur de la croissance mondiale a évolué vers l’Asie, à tel point qu’en 2019 cette dernière représentait 70,9% de la croissance mondiale2, contre 4% pour la zone euro.

Sur cette même période, les exportations françaises de biens et services ont crû moins vite que celles de nos voisins européens. Ainsi la France, qui réalisait 17,9% des exportations de biens et services en valeur de la zone euro en 2000, n’en représentait que 14,3% en 2018. Manifestement les entreprises françaises, et en particulier les PME et ETI, ont moins su profiter de la croissance en dehors de l’UE que certaines de leurs homologues européennes.

Un constat qui rappelle les vulnérabilités des entreprises françaises à l’international établi par le Think Thank La Fabrique de l’Exportation.

Avant de rappeler un fait majeur, une tendance occultée par la crise sanitaire :  »Les opportunités à saisir à l’international vont être immenses sur la décennie à venir car, contrairement aux idées reçues, cette crise augmente le potentiel d’internationalisation des entreprises. »

Or, le préalable pour regagner des parts de marché à l’exportation, les entreprises françaises doivent impérativement renouveler leur logiciel à l’exportation.

C’est à ce renouveau qu’appelle le Manifeste qui s’appuie sur les travaux de recherche et les recommandations de nombreux chercheurs en commerce international. Il a été rédigé par la Fabrique de l’Exportation et enrichi grâce à l’apport de nombreux experts de l’international, de dirigeants d’entreprises et représentants d’organisations professionnelles.

Il met en exergue les 4 défis à relever pour que les entreprises françaises tirent profit de la croissance mondiale à venir :

Investir les terrains où se jouera la croissance des années 2021-2030
○ Appréhender en priorité les pays qui tireront la croissance mondiale
○ Évaluer les conséquences de la possible “régionalisation” du commerce mondial
○ Explorer toutes les possibilités ouvertes par la digitalisation
○ Gagner le défi des exportations décarbonées
○ Adapter ses modes d’entrée à ces nouveaux terrains

Monter en gamme dans nos stratégies et nos compétences internationales
○ Privilégier les stratégies qui permettent de se déployer sur un grand nombre de pays
○ Déployer des stratégies internationales à plus forte valeur ajoutée
○ Accroître les compétences internationales de son entreprise
○ Créer un réseau de compétences internationales autour de l’entreprise
○ Investir dans la formation initiale en « International Business”

Pourquoi il faut renouveler le logiciel de l’exportation française

Mettre la coopération inter-entreprises au coeur de la démarche d’internationalisation
○ Favoriser le recours à l’exportation collaborative
○ Enrichir la gamme d’outils et solutions pour l’exportation collaborative
○ Diffuser le savoir-faire lié à la coopération inter-entreprises dans l’écosystème de l’exportation.

Construire un récit moderne du commerce international français
○ Redéfinir l’archétype de la « PME exportatrice »
○ Améliorer la reconnaissance sociale des acteurs de l’exportation
○ Activer davantage la marque France

Pour télécharger ce manifeste cliquez sur ce lien :
Pour un renouveau du logiciel de l’exportation française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.